AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LA BOÎTE BLANCHE (ITACA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

PSEUDO : MAËLLE
AVATAR : LA TRUITE
APPELS AU SECOURS : 34
DEPUIS LE : 04/09/2015
CRÉDITS : VENUS FOURRURE

MessageSujet: LA BOÎTE BLANCHE (ITACA)   Sam 5 Sep - 14:24

Mon corps s'est échoué quelque part, comme une épave de bateau, un poisson mort, un coquillage sur la rivage. Je ne sais pas très bien où je suis, et mon cerveau est trop assommé pour qu’il puisse déterminer ma localisation. Autour de moi, il y a un blanc infini. Quelque chose qui va si loin, que je le sens me traverser de part et d'autre de mon corps. Ce blanc infini est pesant, et il appuie sur mon corps et sur mon être de toute sa densité. Je ne le vois pas, mais je le sens. Mes paupières sont si lourdes que je n'arrive pas à les relever. Mais au delà de mes paupières, je sens tout de même ce blanc infini. Je n'arrive pas à décoller ma joue droite du sol (si s'en est un?), et ma volonté est paralysée là haut, dans ma boîte crânienne. Mon corps ne veut pas obéir à ma demande, alors je lâche prise et essaye de sentir ce qu'il y a sous moi, sous mes mains, sous mes hanches, sous mon corps qui est tout ankylosé.  
Sous moi, il y a la chaleur du sol qui réchauffe mes peines. La chaleur du magma qui bouillonne dans le cœur de la Terre. Sous moi, il y a quelque chose que l'on nomme la Réalité. Et ça m'attriste de le dire. Parce que la Réalité, je m'en contrebalance. J'aimerai mieux me lever de toute ma hauteur, et me balader librement dans ce monde vide et infini. Et y rester jusqu'à la fin de ma vie. Mais dans cette boîte blanche, j'entends toujours le bruit des vagues qui se brisent sur les rochers, le chant des mouettes, et le bruit des bateaux à moteur qui mettent à mort le calme ambiant de la plage.
Le sable s'envole avec le vent, et je le sens tout contre ma peau. Il m’ensevelie, et me rentre dans les trous d'oreilles, entre mes doigts de pied dénudés et dans ma bouche grande ouverte. Je tousse. Quelqu'un me secoue le bras. Mon corps se déverrouille, et j'arrive à me détacher du sol. De mon rêve, il ne reste que l'intense luminosité du ciel gris. Je me redresse, et sort petit à petit de mon court somme. Ma chaussette qui m'a servi à me branler est toujours dans ma main. Bizarrement, j'ai froid au pied droit. La jeune fille aux cheveux frisés me regarde avec ses grands yeux de gamine. Je me souviens d'elle, mais je ne sais plus comment elle s'appelle. (Il est toujours question de gens, mais je ne me souviens jamais de leur prénom).
- Qu'est ce qu'tu m'veux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

LA BOÎTE BLANCHE (ITACA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN NOUVEAU SOLEIL :: CHERCHER LES BATEAUX :: LA PLAGE-