AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Asphalte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Asphalte   Jeu 19 Mar - 23:40








kafka

17ans

Ezechiel / S(a)tan

Je suis d’ici, du vert, des bruissements. Et dans le fond, moi aussi parfois j’apprécie. Surtout parce que c’est là qu’Elle est. C’est là qu’Elle se sent bien. C’est comme ça qu’Elle respire alors peu importe si moi j’étouffe. J’retiens mon souffle, ça m’tourne la tête quelques secondes. Parce que c’est trop pur ici, ça sent trop bon. Puis je m’y suis habituée, à cette pureté, à ce calme, et aux migraines que ça m’file. Je m’habituerais à tout pour elle.
Mais c’est pas des ruisseaux qui coulent dans mes veines. C’est pas des étoiles qu’on voit dans mes yeux. C’est pas de la craie qui dessine sur ma peau. Moi, c’est les lumières de la ville qui dilatent mes pupilles, mieux que pourraient le faire n’importe quelle dope. Moi, c’est un torrent de violence qui sillonne mes artères et le carbone qui noircit ma peau. Moi, y’a pas d’silence dans ma tête, y’a qu’le boucan des jeux-vidéos, des publicités, la violence des nuits citadines et l’agitation de ceux qui ne dorment jamais. Elle le sait Joey. Je suis mal née ici.
J’ai l’air malade ici. Ca cogne à l’intérieur. Les gens me regardent en biais. Ou bien n’osent pas m’regarder. Comme si je risquais d’polluer leur rétine, d’abîmer leur journée. Là-bas, je les laisse me marquer et j’en reviens chaque fois changée. Y’a pas de regard flippés là-bas, que de l’avidité. J’en sors contaminée. Je remplie le vide de fumée, de goudron et je les laisse me porter. Je cours, je saute, je frappe, et je rentre fatiguée. Chez Joey. Puis nos peaux se mélangent de nouveau, et je trouve le repos. J’lui cache rien à Joey, elle sait où je vais quand je disparais et qu’à mon retour, c’est une nouvelle parcelle de peau que j’ai fait disparaître. Un jour, je pourrais me balader dépourvue de vêtement sans que l’on me croie nue. J’aime cette idée. Même si franchement l’idée de me faire tatouer la plante des pieds me terrifie.
Elle sait que j’en ai besoin, de cette agitation citadine, de ces phares, de ce fond sonore abrutissant. De cette illusion aussi. Parce que là-bas, finalement, c’est rien de plus qu’ici. C’est tout ce qu’il reste du bitume, de ces bateaux qu’on a vu un jour partir, pour ne plus jamais revenir. Elle m'en veux pas Joey, ça la fait sourire.
Elle me connait Joey. Comme si elle m’avait fait. Ma génitrice ne peut pas en dire autant. Elle peine déjà à se souvenir de mes goûts en terme de dentifrice. Je l'emmènerais jamais en forêt elle. Je pourrais être tentée de l'y perdre, comme un petit poucet. Mais sans les galets. Et puis j'en ai rien à secouer qu'elle sourit. Elle peut bien continuer à faire la gueule si ça lui chante, si elle s'emmerde. Quand je la regarde, avec sa tronche de six pieds de long, son rictus maussade, son teint blafard et sa méchanceté gratuite, j'me dis qu'elle est déjà morte, mais qu'elle le sait pas encore. Ca viendra maman. Ca viendra.



Elle est belle Joey. F c’était un connard. Et dans l’fond je ne peux pas lui en vouloir. Elle est belle Joey. C’est pas le premier à m’en faire voir. Un type mignon certes, mais un connard. J’aimais pas comme ses doigts remplaçaient les miens dans ses cheveux d’été. J’aimais pas comme il me volait ses lèvres, ses mains, sa peau. Il n'a jamais su voler ses nuits. Heureusement, sinon j'aurais pas dormi. Il n’a pas supporté que j’dise à Joey qu’il ne la méritait pas. Sa mâchoire s’est serrée quand il est venu m’parler et que je n’ai pas nié. J’ai cru que la mienne, il allait la décrocher. Avec ses poings robustes, aux articulations blanchies d’être trop serrées, j’ai bien cru qu’il allait me frapper. J’avais senti qu’il ne m’aimait pas, bien avant ça. Et je me suis dit... Vazy connard, fais le, éclate moi la face, tu t'donneras le coup de grâce. Et j'l’ai défié du regard. J’aurais voulu lui sourire. C’aurait été beau là, juste là, un sourire arrogant, presque amusé. Mais j’avais peur. Mon cœur frappait à m’en faire mal et j’me sentais déjà défaillir. Le regard. C’était déjà bien assez à soutenir. Il l’a pas fait. Il l’a pas fait. Je sais pas si j’étais soulagée ou déçue. Je ne sais pas s’il est remonté dans mon estime ou si tout au contraire je l’ai trouvé plus pitoyable encore. Au moins il ne me laissait pas indifférente. Il savait en faire naitre des émotions le connard. De l’effroi je passais à la colère et alors la vapeur s’inversait. C’était lui qui riait et moi… Je le trouvais séduisant, tout à coup.

C’est pas le seul connard qui tourne autour de Joey. Et l’avantage avec F, c’est que Joey pouvait le dégager. Avec son frère, je crains un dénouement somme toute différent. Il gagne toujours. Ou du moins il ne peut pas perdre. C’est son frère. J’ai l’intime conviction que si j’ai pu lutter contre un petit ami, il n’en sera pas de même avec lui. Même quand il me jette à moitié nue de chez eux, en pleine nuit. Cette nuit là j’ai hurlé, imaginez ma surprise. Puis j’ai rit à l’idée seule de vouloir recommencer. Il m’a bâillonnée de sa main et m’a jetée dehors. J’aime bien le goût des mains, leur odeur, ça aussi parfois ça sent la sueur de la ville et les bateaux qui ne reviennent plus. Il était furieux. Et moi je riais. Mais y’a pas eu de deuxième fois. Je ne sais pas si c’est parce qu’il croit a gagné en un seul round, ou s’il ne veut pas savoir qu’il a perdu. Mais d’autres round y’en a eu. Dans le fond j’ai une certaine affection pour ce connard là. Peut-être parce que j’ai compris que je ne gagnerais pas. Alors dans le fond j’ai pas le choix. Je dois composer si je veux garder Joey.


Les autres ne m’en veulent pas autant d’aller dormir chez Joey. Ou alors ils ne le disent pas. Mes parents en tout cas, lui en sont presque reconnaissants j'crois. Et je ne saurais dire si c’est parce que sans Joey ils ne me verraient plus, ou si c’est parce que grâce à elle, ils me voient moins. Ils discutaient beaucoup avant, je les entendais tandis que je m’enfuyais chez Joey. « Elle est infatigable… On aurait dû la placer quand le médecin nous l’a proposé… C’est notre seul enfant… Peut-être aurions nous pu adopter si nous l’avions placée comme on nous le recommandait… Elle souffre juste d’hyperactivité chérie… Oui et toi tu t’en moques, tu travailles et moi je l’élève… » En somme je crois que maman voudrait me voir partir et que papa le voudrait aussi s’il avait été plus présent. Alors quand je passe mon temps avec Joey, ils sont rassurés. Faut dire qu’avec elle je suis moins agitée. Parfois. J’arrive même à m’endormir quand je la serre dans mes bras en respirant ses cheveux. J’oublie comme j’ai mal aux jambes quand nos lèvres se rencontrent. Alors on s’embrasse, jusqu’à l’épuisement. Elle est calme Joey. Elle calme mes impatiences.





Code:
[i]Ira Chernova / Kafka[/i]


Dernière édition par Kafka le Jeu 26 Mar - 22:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Asphalte   Ven 20 Mar - 6:41

j'adore le prénom et le titre, j'aime encore + ira bril
bienvenue ici, j'ai hâte de voir I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Asphalte   Ven 20 Mar - 11:39

j'adore le choix du prénom bril2
et puis ira est splendide !!
bienvenue au bord de la mer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Asphalte   Ven 20 Mar - 12:22

belle ira I love you I love you
bienvenue!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Asphalte   Ven 20 Mar - 13:59

bril
c'est par ici l'amour ?
(c'est long à charger... orange )
Revenir en haut Aller en bas

avatar

PSEUDO : NEPT237/KELYNN
AVATAR : DYLAN
APPELS AU SECOURS : 272
DEPUIS LE : 21/02/2015
CRÉDITS : SOAPFLAWS

MessageSujet: Re: Asphalte   Ven 20 Mar - 15:20

bienvenue moon
elle est belle !!
j'ai hâte de lire fleur

_________________
mauvaises herbes
et jolies fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Asphalte   Ven 20 Mar - 19:59

ira I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Asphalte   Lun 23 Mar - 22:39

Merci à tous les petits choux langue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Asphalte   

Revenir en haut Aller en bas
 

Asphalte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN NOUVEAU SOLEIL :: ABANDONNER :: PERSONNAGES :: PRÉSENTATIONS-